Comment mes habitudes alimentaires agissent-elles sur le stress ?

Il existe différentes manières d’apporter la tranquillité dans son organisme. Entre autres, surveiller son alimentation constitue un moyen efficace de gérer le stress. À cet effet, il serait plus que judicieux de faire attention à ce que l’on mange, à ce que l’on boit et à la manière de se nourrir. Dans ce contexte, comment les habitudes alimentaires agissent-elles donc sur le stress ?

Les boissons

Tout le monde s’accorde à dire que boire de l’eau s’avère essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme. En effet, il agit positivement sur le corps, mais aussi sur le cerveau. Néanmoins, outre la fonction vitale, l’eau est également fondamentale pour combattre le stress. De manière plus concrète, après avoir bu de l’eau, le cerveau réceptionne un message de tranquillité. Autant dire que boire de l’eau ne peut être que bénéfique pour la santé.

D’autre part, il est vrai que la caféine constitue un réel stimulateur d’énergie, étant donné qu’il agit sur le cerveau et lutte contre la somnolence et la fatigue. Cependant, il faut prendre conscience que le café reste une boisson potentiellement addictive. D’autant plus, l’excès de caféine augmente considérablement la tension, l’hormone du stress et les niveaux de cortisol, pouvant entraîner des palpitations, des maux de tête et de la nervosité. De ce fait, consommer du café de façon modérée est préférable. À noter que la caféine peut aussi se trouver dans le thé, les boissons énergétiques et le chocolat.

La nourriture

Détrompez-vous, le café n’est pas l’unique aliment source de niveaux de cortisol élevés. Les carbohydrates simples et les sucres raffinés provoquent également le même effet. En outre, les nourritures riches en graisses trans et graisses saturées augmentent aussi le niveau de cortisol. Ceci dit, redoublez donc de vigilance si vos habitudes alimentaires résident dans les amuse-bouches et les aliments frits.

Aussi, la même méfiance devrait s’appliquer sur les aliments d’origine animale, notamment si ces dernières sont consommées en grande quantité. Pour surveiller les niveaux de cortisol et combattre le stress, limiter les consommations de fromage, viande rouge, produits à base de lait entier est bénéfique. Par ailleurs, s’orienter plus vers les carborhydrates complets riches en fibres et les nourritures riches en graisses mono-insaturées et polyinsaturées l’est également.

Les mauvaises habitudes alimentaires

Vu le rythme quotidien, de plus en plus d’individus soumis au stress s’habitent à sauter les repas. Pourtant, le contrôle du stress passe inexorablement par le simple fait de manger. En effet, l’énergie et les nutriments nécessaires pour un bon fonctionnement de l’organisme s’acquièrent grâce à la nourriture. Manger trois fois par jour est vivement conseillé, dans les heures normales, car cela apporte du repos au corps et de la relaxation au cerveau, afin de dégager une partie de la tension accumulée. Par exemple, pour ne pas se compliquer la vie, n’hésitez pas à consommer des smoothies énergétiques verts et naturels, véritables sources d’énergie et de nutriments.

Enfin, il faut savoir que manger de façon compulsive ne peut que nuire à l’organisme et cumuler encore plus de stress. Lorsqu’on reste longtemps sans boire ni manger, on a tendance à se faciliter la tâche en optant pour le junk food et les nourritures riches en graisses et en calories. Ainsi, pour jouir d’une meilleure santé physique et mentale, dirigez plus votre alimentation vers l’eau minérale et les fruits rafraichissants étant donné que la malnutrition affecte considérablement le niveau de stress.